La Marseillaise

Par Posté dans la catégorie - Edition 2013 & Presse Date : avril 21st, 2013 0 Commentaires

La Marseillaise – 18 avril 2013

Marseille Rock Island revient pour sa deuxième édition du 27 au 29 juin.
French touch sur vieux port.

Sous appellation en trompe-l’œil – il n’est pas plus question de rock que d’île, mais c’est bien à Marseille que ça se passe – le festival, organisé du côté du Vieux-Port, propose une belle affiche essentiellement française, tournée pop et surtout électro. Augmenté cette année d’une programmation noctambule en forme d’afters nomades. Étalés sur trois soirées, les 27,28 et 29 juin, Marseille Rock Island deuxième édition – la première avait rassemblé près de 8000 personnes – a donc repris possession du Fort d’Entrecasteaux, à savoir la partie haute du fort Saint-Nicolas (la partie maritime, le Fort Ganteaume, étant située de l’autre côté du boulevard Charles Livon), et clame comme en 2012 son envie d’y demeurer. En effet la ville n’a pas encore tranché quant à l’avenir du site. Quoi qu’il en soit, le festival de musique mixée, pop et électro, comme il se définit, aligne 14 live et DJ’s set, emmenés par les têtes d’affiche française Laurent Garnier, Sébastien Tellier, Kavinsky, Breakbot. Têtes d’affiche qui, d’ailleurs, officient dans des registres différents : Breakbot évolue en terres pop funky, disco et house, Kavinsky « pilier de la néo-french touch », s’inspire notamment de la disco rétro futuriste de Giorgio Moroder et des BO inquiétantes des films de John Carpenter, Sébastien Tellier fait a peu près tout (ce qui lui chante) et Laurent Garnier, le boss de l’électro, est attendu pour un set en roue libre, fort en beats mais électrique. Rock Island programme également d’autres artistes moins connu comme les 10 Rennais de Mermonte (et leur mini-symphonies-pop), les DJs marseillais AMIN EDGE & DANCE, le DJ lyonnais Agoria… À noter également, rayon étranger, la venue du trio danois WhoMadeWho armé de ses mélodies disco pop et beats électro funk, ainsi que la venue des électro pop islandais FM Belfast. Quant aux afters version club (non comprises dans les pass du festival), elles se répartiront du dancing de la Dame Noir (Trolleybus) au Dock des Suds, en passant par le Spartacus club, avec trois DJ par soir. Mais il n’est pas toujours question d’île.

La Marseillaise - 18 avril 2013

La Marseillaise – 18 avril 2013

Commentaires fermés